Calendrier

mai 2015
L Ma Me J V S D
« mar    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Vidéos

 Interview de Jean Pierre Weisselberg - Septembre 2014

 Interview de Jean Pierre Weisselberg - Septembre 2013


AGORA 21 : « Les Indignés » par JP Weisselberg par politiqueactu

Inauguration de la place de la Laïcité et de l’arbre de la Laïcité, le 3 avril 2015

Articles Place et Arbre de la laïcité

 

C’est une première en Picardie. La ville de Margny-lès-Compiègne et l’association AGORA 21, ont décidé de baptiser la Place de l’hotel de ville, Place de la Laïcité. Un  arbre de la Laïcité, un chêne vert, a également été planté devant de nombreux habitants, élus et écoliers. Cette décision est intervenue après les attentats de janvier qui ont secoué la France.

« La Laïcité , c’est la fraternité, la liberté d’opinion et l’échec des communautarismes » a déclaré Jean-Pierre Weisselberg, le Président d’AGORA 21. Il a ensuite appeler tous les participants à cette manifestation à signer un appel pour que « partout en France, il puisse y avoir des places, des rues, des médiathèques de la Laïcité. Cette place de l’hôtel de ville ne portait pas de nom.  » La décision a été prise à l’unanimité du Conseil Municipal, a souligné le maire Bernard Hellal. elle représente la France dans sa diversité culturelle et prône le vivre ensemble ».

Signez et renvoyez nous cet appel.

Appel de Margny-les-Compiègne

 

 

P1080583-JPW a la tribune regardant devant lui-Margny

Discours à la tribune.
Jean-Pierre Weisselberg et Bernard Hellal

 

IMG151249-Devoilement plaque de la Place

Dévoilement de la plaque de la Place de la Laïcité

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG151752-devoilement plaque arbre avec les enfants

Dévoilement de la plaque de l’arbre de la Laïcité avec les enfants

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Inauguration de la Place de la Laïcité à Margny-lès-Compiègne

AGORA 21 et la Mairie de Margny-lès-Compiègne vous invitent à inaugurer :

Vendredi 3 avril à 14h45 :  la Place de la Laïcité.

A cette occasion un arbre de la Laîcité sera planté.

Un vin d’honneur sera servi à l’issue de la cérémonie.

Merci de vous inscrire avant le 30 mars 2015 
par mail: jean-pierre.weisselberg@orange.fr ou par tél 06 76 93 77 73

 Venez nombreux.

 

Place de l’Hotel de Ville – 117 avenue Octave Butin – 60280 Margny-lès-Compiègne.

En mémoire de Claude Dilain

AGORA 21 salue, avec une émotion toute particulière, le départ de Claude DILAIN qui avait honoré de sa présence la soirée débat du 24 novembre 2011.

Nous garderons le souvenir d’un homme humble, intègre et dévoué à la cause citoyenne.

 

Jean-Pierre Weisselberg

Président d’AGORA 21

 

 

Un entretien avec le journaliste Olivier BOTTIN

Article Olivier BOTTINEn mars 2011, Bernard Maris (micro en main) était intervenu aux côtés de Jean-Pierre Weisselberg (à sa gauche) lors d’un débat de l’association Agora 21

 

Jean-Pierre Weisselberg, président d’Agora 21, a souvent croisé la route de Bernard Maris, avec lequel il était régulièrement en contact depuis quelques années. En mars 2011, l’économiste assassiné dans les locaux de Charlie Hebdo cette semaine, avait même pris part à l’une des conférences organisées par l’association compiégnoise.

Après sa disparition, il évoque la mémoire d’un « Grand Monsieur», celle d’un homme humble et profondément humaniste :

« Je l’ai rencontré il y a sept ou huit ans, et non avons très vite sympathisé. Je l’avais souvent au téléphone pour avoir son point de vue sur différents sujets de société. Je le croisais dans des débats, des colloques, C’était un Monsieur, pour lequel j’avais le plus grand respect .

Bernard Maris était un homme de conviction, ouvert aux autres et toujours à l’écoute. Un citoyen d’une grande humilité, insensible aux honneurs et aux coteries, un humaniste qui vivait pour comprendre les maux qui émiettent nos sociétés. ll avait ce côté prof, très pédagogue, jamais pédant. ll voulait que ses propos soient utiles, accessibles â tous. Toutes ses interventions, il les faisait bénévolement, signe qu’il ne cherchait pas la gloriole.

ll avait, et c’est ce que j’admirais le plus chez lui, la culture du doute. ll n’était pas pétri de certitude comme certains. C’était un exemple pour moi, pour son honnêteté intellectuelle, son engagement et son courage.  Evidemment, comme tous les journalistes de Charlie Hebdo.

Bernard Maris avait le sens de la rigolade et de l’autodérision. Pas très démonstratif, mais vraiment généreux. Malgré la disparition de sa femme (Sylvie, fille de l’académicien Maurice Genevois, décédée en 2012), il continuait à sourire et à se battre pour ses convictions. Malgré son statut (nommé au conseil général de la Banque de France en 2011 par exemple), c’était un homme simple et accessible.

C’est un de nos amis communs qui m’a appris la tuerie. Je suis resté interdit pendant un long moment. Ce n’est qu’en regardant les images de l’attentat que j’ai réalisé. C’est une perte immense pour notre société, car Bernard Maris avait vraiment quelque chose à apporter dans le débat d’idée. J’espère que cet événement tragique marque un sursaut de la pensée, un resserrement autour des valeurs fondamentales de notre République, notamment la liberté et la laïcité. C’est un moment charnière où tout le monde doit s’interroger sur le sens de ces valeurs intangibles. »

Propos recueillis

Par Olivier BOTTIN

Participation au débat du 28 mai 2015

Participation au débat du 28 mai 2015

Film "Les perturbateurs endocriniens" de Stéphane Horel

Soirée-débat du 19 mars

Participation au débat du 28 mai 2015

Film "Les perturbateurs endocriniens" de Stéphane Horel